Les biscuits de la Joie

25/12/2020

Selon Sainte Hildegarde de Bingen, abbesse bénédictine emblématique (1098-1179) :

« Chaque fois que l’âme de l’homme ressent en elle et en son corps une blessure, elle contracte le cœur, le foie et leurs veines, soulève une sorte de nuage autour du cœur, le recouvre de ce nuage, et alors l’homme est plein de tristesse ; après la tristesse, surgit la colère. En effet, quand il voit, entend ou pense quelque chose qui provoque sa tristesse, le nuage de tristesse qui a envahi son cœur fait naître une vapeur chaude dans toutes ses humeurs… ».
Extrait de Causae et curae.

Selon la théorie des 4 humeurs répandue à cette époque, la tristesse et la colère sont les causes de nombreuses maladies. Pour remédier à cela, elle nous invite à consommer certains aliments source de joie qui revitalisent et aident à garder une bonne santé et un équilibre global physique, psychique, émotionnel et spirituel.

Les aliments majeurs de la joie : 

- Le fenouil

- La châtaigne

- le clou de girofle

- l’épeautre

Et les fameux biscuits de la joie à accompagner éventuellement d’un doux breuvage bien nommé de sa transmission.

Hildegarde de Bingen nous dit au sujet de ces biscuits : « Ils dispersent l’amertume qui est dans ton cœur, ils apaisent et l’ouvrent. Mais ils ouvrent aussi tes 5 sens, te rendent gai, purifient tes organes sensoriels, réduisent les humeurs nocives et donnent à ton sang une bonne composition. Ils te rendent robuste, joyeux et efficace dans ton travail. »

Ingrédients
(Pour une 40’ de biscuits)

  • 500 g de farine d’épeautre bio
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 3 g de sel
  • 180 g de beurre (ou d'huile de coco désodorisée pour la version revisitée)
  • 140 g de sucre de canne (ou de sucre de coco)
  • 70 g de miel (dans la recette traditionnelle mais pas forcément l’idéal, possible de remplacer par du sirop d’agave)
  • 15 g de cannelle
  • 15 g de muscade
  • 3 g de clou de girofle

Préchauffer le four à 180°.
Faire fondre doucement le beurre, y mélanger le miel, le sucre, les jaunes d’oeufs, le sel et les épices en poudre.
Passer la farine au tamis. Incorporer au reste de la pâte et pétrir.
Étaler la pâte sur un plan fariné, y découper les biscuits à l’emporte pièce.
Les biscuits seront meilleurs s’ils ne sont pas trop fins et gardent un peu d’épaisseur.
Cuire sur une plaque revêtue de papier sulfurisé 10 à 12 mn en surveillant bien afin de ne pas trop les cuire.
Il faut sortir les biscuits encore légèrement mous. Ils durcissent en refroidissant.

A déguster joyeusement ! ✨

En cette fin d'année, je vous souhaite apaisement et douce joie.

« Il faudrait que la joie soit paisible. Il faudrait que la joie soit une chose habituelle et tout à fait paisible et tranquille, et non pas batailleuse et passionnée.» Jean Giono

Sélection NATURO immunité enfants

19/12/2020

Le système immunitaire de l’enfant dès lors qu’il n’est plus protégé par les anticorps de sa maman va se construire et se forger au cours des premières années lors de la confrontation avec son environnement. Plus un enfant est en contact avec des éléments extérieurs et plus son système immunitaire va progressivement se renforcer.

1️⃣ Un bon sommeil réparateur.
2️⃣ Jouer dehors, prendre l’air, se confronter aux éléments.
3️⃣ Limiter les produits laitiers de vache au profit des laits végétaux.
4️⃣ Opter au maximum pour du sucre complet, du sucre de coco, du sirop d’agave plutôt que du sucre blanc raffiné. Et éviter les produits avec des additifs, des colorants...
5️⃣ Ajouter des portions de fruits et de légumes bio de saison aussi souvent que possible et notamment au goûter.
6️⃣ Nettoyer le nez à l'eau de mer isotonique.

Voici une petite sélection non exaustive pour prendre soin de la vitalité des enfants :

  • La vitamine D : indispensable de saison de 400 à 800 UI selon l’âge.

  • La vitamine C naturelle sous forme d'acérola ou de jus ou sirop d'argousier par exemple.

  • Le bouclier du dragon du labo Phytonorm : un mélange anti-infectieux, antiviral et antimicrobien composé d’acérola, d’échinacée et de propolis pour renforcer les défenses immunitaires ! Au bon goût de pomme et griotte il faut le cacher pour ne pas dépasser la dose journalière recommandée ;)
    >> A partir de 3 ans
    ou bien Echinaforce de Vogel, comprimés au goût de citron qui peuvent se croquer à partir de 2 ans.

  • L'extrait de pépin de pamplemousse : un incontournable de la pharmacie familiale, antibactérien à large spectre, antimicrobien, antifongique.

  • Les jeunes pousses d'églantier, Rosa canina, en gemmothérapie, le remède pédiatrique du système immunitaire encore immature.
    >> Il existe une version sans alcool : 1 goutte de 6 mois à 1 an, puis 2 gouttes à 2 ans, 3 gouttes à 3 ans.

  • Hydrolat de thym à linalol : anti-infectieux, antiviral, antibactérien, antifongique et immunostimulant cet hydrolat est parfait pour stimuler le système immunitaire, prévenir les infections hivernales et rééquilibrer la flore intestinale.
    >> À partir de 3 mois ajouter une cuillère à café dans l’eau du bain.
    >> À partir de 6 mois ajouter 1 cuillère à café dans le biberon à boire deux fois par jour.
    >> À partir de 6 ans : 1 cuillère à soupe pour 1 L d’eau à boire toute la journée ou 1 cuillère à café dans un verre.

  • Huile essentielle d’eucalyptus radié, Eucalyptus radiata
    >> 1 ou 2 gouttes sur le coin de l’oreiller ou en diffusion douce dans la maison.
    >> 1 à 3 gouttes (selon poids de l’enfant) pures ou diluée dans un peu d'huile végétale de noisette sous la voûte plantaire une fois par jour en prévention, 3 fois si malade.
    Si malade, diluer 3 gouttes dans un peu d’huile végétale et massez le haut du dos 3 fois par jour.
    ⚠️ Contre indiquée aux enfants de moins de 2 ans et aux enfants asthmatiques.

  • Huile essentielle de bois de hô, Cinnamomum camphora var.linaloolifera, puissante anti-infectieuse, antibactérienne, antifongique et antivirale.
    >> En diffusion ou en massage dans le bas du dos, le long de la colonne vertébrale, le thorax ou sous la voûte plantaire.
    À utiliser diluée à 10% dans une huile végétale pour les bébés et enfants de moins de 3 ans puis à 20%.
    ⚠️ Contre indiquée durant le premier trimestre de la grossesse et pour les enfants de moins de 3 mois.

    Pour l'emploi des huiles essentielles sur de jeunes enfants, il est préférable de demander conseils à un professionnel.

    Que vos enfants respirent de santé et de vitalité !

Sélection NATURO immunité

19/12/2020

1️⃣ Un sommeil suffisant et de qualité (essayer de ne pas se coucher trop tard).
2️⃣ Une alimentation riche en produits non transformés, bio et de saison avec de bons fruits et légumes, des herbes (thym, sarriette, origan, marjolaine...), de l'ail, de l'oignon, des épices (clou de girofle, muscade, cannelle, piment...)
Limiter les produits raffinés, le sucre et les produits laitiers.
3️⃣ Une activité physique régulière, ne serait-ce que 30 min de marche idéalement dans un espace vert, en profiter pour y faire quelques profondes respirations.
Quelques mouvements doux de yoga, qi gong... frictionner la zone lombaire et maintenir ses pieds au chaud.
4️⃣ La détente : sourire, chanter danser, cuisiner, jardiner, savourer les petits bonheurs de la vie...☺️
5️⃣ Prendre soin de son microbiote intestinale !

En compléments alimentaires, en première intention on pensera à la vitamine D3 incontournable de saison et à la vitamine C, anti-oxydante et antivirale.

De nombreux coups de pouce naturels sont possibles pour soutenir nos défenses immunitaires, petite sélection non exaustive :

⚠️ Les compléments alimentaires, les plantes, les huiles essentielles présentent des précautions d’usage et des contre-indications, demander conseil.

  • Le thym, Thymus vulgaris : antiseptique général et anti-infectieux, en infusion, une valeur sûre pour les refroidissements, associé éventuellement à du gingembre frais, un peu de jus de citron pressé (ajouté au dernier moment quand l’eau est devenue tiède pour éviter la perte en vitamine C) et un peu de miel. Parfait également pour fluidifier les sécrétions bronchiques, en cas de fatigue ou de convalescence.

  • Le zinc : on estime qu’une grande proportion de la population française est carencée et notamment les seniors, les végétariens ou vegans ainsi que les personnes souffrant de pathologies chroniques inflammatoires de l’intestin. Cet oligo-élément que l’organisme ne peut stocker joue un rôle essentiel en activant plus de 200 enzymes et en participant à une bonne réponse immunitaire (anti-infectieux, anti-bactérien, anti-vital) et inflammatoire. Le zinc est antioxydant, soutient la barrière intestinale, active l’hormone thymuline, protège des infections respiratoires mais il est aussi nécessaire aux fonctions neurologiques, à la croissance, au goût et à l’odorat, à la cicatrisation, au bon état de la peau et des cheveux...
    >> A prendre à distance des repas, des compléments de fer, des traitements antibiotiques de la famille des cyclines et des quinolones et de traitements contre l’ostéoporose ou l’acidité gastrique.

  • La propolis : anti-infectieux général puissant, anti-bactérien et anti-microbiens cette merveille de la ruche est un petit joyau à utiliser avec gratitude !

  • L’extrait de pépin de pamplemousse :  un incontournable de la pharmacie familiale : anti-bactérien à large spectre, antifongique et antimicrobien.

  • Des gélules d’huiles essentielles à garder en cas de besoin : reconnues pour leurs propriétés puissamment protectrices, anti-bactériennes à large spectre, anti-infectieuses, anti-parasitaires, anti-fongique et immunostimulantes telles que l'origan, la cannelle et le clou de girofle.
    (⚠️ ⚠️ produit réservé à l’adulte, déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, demander conseil à son médecin en cas de prise de médicament).

  • En gemmothérapie : bourgeons de cassis, d’aulne, de noisettier,  jeunes pousses d'églantier...
    >> Adulte : 5 à 10 gouttes par jour, pur ou diluées
    >> Enfant à partir de 3 ans (pour les plus petits il existe une forme non alcoolique parfaitement adaptée)

  • Huile essentielle de Ravintsara, Cinnamomum camphora, antivirale et anti-infectieuse majeure indiquée en cas d’infections touchant la sphère ORL, immunostimulante, anti bactérienne et expectorante.
    >> À partir 6 ans, 2 gouttes pures sur les poignets à respirer ou sur la voûte plantaire ou pour les plus jeunes en dilution à 10% dans une huile végétale à appliquer également sur la voûte plantaire ou le long de la colonne vertébrale.
    (Contre-indiquée pendant le premier trimestre de la grossesse, chez les personnes asthmatiques)

  • Huile essentielle de Laurier noble, antivirale, anti bactérienne, mucolytique, rééquilibrante nerveuse.
    >> Réservée aux plus de 7 ans en dilution à 20% dans une huile végétale sur le thorax, les poignets, la voûte plantaire.
    (contre indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes asthmatiques)

    De nombreuses autres huiles essentielles en diffusion ou en application externe diluées peuvent être magiques, demander conseil !
    Le magnésium, un complexe de vitamines B, des plantes telles que sureau, échinacée, astragale, le pollen frais, le miel, l'eau de mer, des probiotiques... la nature est riche de possibilités pour nous aider à renforcer notre terrain. ✨

 

Je vous souhaite un hiver plein de vitalité !

Quelques nouvelles...

14/04/2020
Cela fait 1 mois que le cabinet est fermé... et je pense bien à vous !
Je vous visualise dans la meilleure forme possible et le coeur le plus apaisé, et confiant, en ces circonstances inédites et particulières.
Faisons simplement du mieux que nous pouvons avec les moyens que nous avons. Du mieux avec les conditions de vie qui nous sont propres. Du mieux avec les possibilités et les restrictions qui sont les nôtres.
Gardons le cap, le sourire et le recul nécessaire.
Et cultivons le beau dans tous les interstices où cela est possible. ✨

******

Nous savons que l'essentiel est de cultiver une bonne immunité ! Pour cela pas de recette miracle ni de compléments alimentaires magiques (même si clairement ils peuvent être, bien utilisés et à de bons dosage, d'un fantastique soutien) mais un réajustement honnête, paisible et progressif de son mode de vie. Comment je dors ? Digère ? Respire ? Bouge mon corps ? Ai-je des troubles chroniques ? De la fatigue accumulée ? ... Le changement ne se fera pas du jour au lendemain mais ce moment particulier peut s'avérer être un bon tremplin pour amorcer des changements et prendre profondément soin de soi. 
Donc veiller à la qualité de son sommeil, de son alimentation*, ne pas se mettre trop de pression, calmer le jeu, respirer (expirations longues, cohérence cardiaque, respiration ventrale...), trouver des prétextes pour mobiliser son corps même en appartement (pas besoin de se mettre d'un coup au jogging ou aux séries de squats :-) ), mettre son nez au soleil si cela est possible (un rebord de fenêtre ça marche aussi) et puis selon le temps et comment cette période nous sollicite ou non : auto-massage, pleine conscience, pratique de qi gong, ou de yoga, ou danse ou bouger n'importe comment dans son salon, activités manuelles, sudoku, puzzle, ragarder des trucs marrants et couper le reste... Et puis le soutien à bon escient des huiles essentielles, des plantes...

* L'alimentation est un sacré pilier pour soutenir la santé et un microbiote efficace. En cette période particulière on fait au mieux avec les fonds de placards et ce que l'on trouve à proximité de chez soi en essayant de favoriser majoritairement les fruits et légumes de saison de producteurs (il y a de plus en plus de réseaux en ce sens même en ville), de bonnes graisses (oméga 3), de protéines... mollo en revanche sur le sucre, les céréales raffinées, les excitants, l'alcool, les excès de viandes et de charcuterie, les produits laitiers et les produits transformés (additifs, colorants, conservateurs..) et les produits ayant subits des traitements chimiques en tout genre... On sait que l'immunité ne fait pas bon ménage avec des faiblesses métaboliques.
Ajouter l'air de rien dans ses plats des oignons, de l'ail, du thym, du laurier, de l'origan, des herbes... Et puis essayer d'alléger les quantités (pas toujours simple je sais quand on est confiné et que l'appel du placard se fait ressentir), si vous le sentez faites une monodiète, un jeûne intermittent, un jeûne court... sans stress et avec beaucoup beaucoup de douceur. Le but ce n'est pas de se torturer mais de se faire du bien ! Et sur le long terme.

Et pour toute question je suis joignable par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • 1
  • 2